Venir à Bout De L’Acné

C’est quoi et d’où ça vient

L’acné est une maladie de la peau très courante lors de l’adolescence. Elle est caractérisée par l’éruption de boutons rouges, de points noirs et de kystes. Elle touche le plus souvent le visage, le thorax, le dos, le torse, les épaules, voire le cuir chevelu. On estime qu’elle atteint quatre adolescents sur cinq, avec des lésions cutanées plus ou moins intenses.

Les deux types d’acné

L’acné ne touche pas que les ados. Elle nous touche aussi dans nos âges plus avancés.

Il est vrai que la majorité des acnés sévères sont rencontrées chez les adolescents et les jeunes adultes. C’est ce qu’on appelle l’acné juvénile. Elle apparaît avec la poussée hormonale et se caractérise avec des boutons sur tout le visage, points noirs et comédons.

Mais il existe aussi l’acné adulte, (rosacée). Elle apparaît chez l’adulte à cause des poussées d’hormones, plus commun chez les femmes, mais aussi, à cause de problèmes internes, comme le stress. L’acné adulte se caractérise avec des boutons sur le bas du visage, les temps et voire le front.

On estime que l’on a de l’acné, si le nombre de boutons excède dix. Sous ce nombre, il ne faut pas s’inquiéter, ce ne sont que quelques boutons dû à l’hygiène de vie. Résultat de soirée arrosées ou d’un fast food, ces boutons qui vont vite disparaître, sans traitement.

Les femmes sont plus touchées

41 % des femmes adultes touchées par l’acné

Le nombre d’adultes qui consultent pour ce problème de peau semble en réelle augmentation. Le Dr Florence Poli a ainsi conduit en novembre 2001 une enquête sur près de 4 000 femmes âgées de 25 à 40 ans. Et les résultats sont étonnants.

« Pas moins de 17 % des femmes étaient atteintes d’acné vraie et 24 % d’acné physiologique (forme légère caractérisée par moins de 5 boutons) » nous précise le Dr Florence Poli. La proportion de femmes adultes acnéiques serait donc de 41 % ! Les lésions concernaient principalement le bas du visage et le menton.

Femmes acnéiques : des causes encore mystérieuses

Les femmes acnéiques utiliseraient plus de fond de teint et consommeraient plus d’anxiolytiques ou de somnifères.De nombreux cosmétiques contiennent des agents chimiques nocifs pour la peau, dont du pétrole. Appliqués sur la peau, ce genre de produits inflamment cette dernière et amène l’apparition de boutons. La consommation d’anxiolytiques pourrait être en rapport avec le stress, dont on connaît le rôle sur l’apparition de l’acné. Depuis longtemps, les dermatologues s’accordent sur le rôle néfaste du stress qui favorise, mais peut également aggraver l’acné.

Cette étude révèle également que l’acné de l’adulte n’est pas forcément une acné qui perdure depuis l’adolescence. Parmi les femmes touchées, 41 % ont vu cette maladie apparaître alors qu’elles étaient adultes. Il n’y aurait donc pas forcément de lien entre l’acné juvénile et l’acné adulte. Enfin, pendant la poussée d’hormones durant les règles, 78 % des femmes acnéiques connaissent des poussées inflammatoires.

Bienfaits des nutriments

Le rôle de l’alimentation dans l’apparition de l’acné est très controversé. Les naturopathes et les nutritionnistes proposent parfois des changements à l’alimentation dans l’espoir d’atténuer les symptômes. Ils peuvent, par exemple, recommander de réduire la consommation des aliments riches en sel, en gras ou en sucre, qui sont souvent des aliments de type fast food. Parallèlement, ils peuvent proposer de manger plus d’aliments riches en oméga-3 (poissons gras, graines de lin, noix, etc.), qui sont des bons gras qui peuvent réduire l’inflammation.

La vitamine B, et plus particulièrement la B3 (niacine), et la B8 (biotine), entretient la santé de notre peau. Elle synthétise nos hormones sexuelles et métabolise les lipides, glucides et protéines. Elle se retrouve dans les viandes blanches (poulet), dans les poissons gras type thon, espadon, les légumes verts, le jaune d’oeuf et dans certains fruits comme les abricots.

Le Zinc. Plusieurs études menées au cours des années 1970 et 1980 indiquent que la prise de compléments alimentaires de zinc peut améliorer l’apparence de l’acné. Plus récemment, au cours d’une étude comparative à double insu avec placebo portant sur 332 sujets, le gluconate de zinc (une dose équivalant à 30 mg de zinc élémentaire par jour) pris durant 3 mois a réduit de 75 % le nombre de lésions chez 31 % des sujets. On le retrouve aussi dans les fruits de mer, les fruits à coque et les viandes bovines.

Solution dans les compléments alimentaires

La prise d’un complément alimentaire à base de vitamines et minéraux, en plus d’un traitement adapté, va traiter de l’intérieur l’acné. En apportant les nutriments dont notre peau a besoin pour être en bonne santé.

 

[products columns= »2″ orderby= »title » order= »ASC » ids= »1692, 1783″]

Et toi, comment vis-tu ton acné ?