La Fibromyalgie Existe, Et J’Ai La Solution

Si tu souffres de la fibromyalgie, cette maladie peu reconnue, tu vas vite comprendre cet article. Si tu ne la connais pas, je vais t’éclaircir sur cette maladie. Lis bien, tu pourras peut être aider quelqu’un d’ici la fin de l’article avec ce que tu vas apprendre.

Cet article me tient beaucoup à cœur, car je connais personnellement des personnes qui sont touchées par cette maladie, dont ma mère. La voir souffrir au quotidien m’exaspère, mais depuis quelques temps, j’ai pu lui apporter une solution qui semble la soulager …

Je vais en parler au travers de cet article.

La fibromyalgie, c’est quoi ?

La fibromyalgie, c’est une maladie « inflammatoire » dite chronique, c’est à dire que ses symptômes persistent plus de trois mois. Mais qui sont-ils ?

(Tout d’abord, pourquoi ais-je mis inflammatoire entre guillemets ? Car le ressenti des douleurs ressemble à une inflammation dans le corps. Or, en général, lors d’un diagnostic médical, aucune inflammation n’est repérée …)

  • Des douleurs dans tout le corps, plus particulièrement, au niveau des articulations, du dos et du cou. C’est comme si on te brûlait de l’intérieur, constamment et intensément. Ta colonne vertébrale est H24 en feu, tes articulations te semblent gonflées, et ta nuque est comme lourde.
fibromyalgie, points sensibles
Points sensibles pour la fibromyalgie
  • Une très forte fatigue peut être observée. Le lever du matin est une réelle épreuve, car les personnes touchées par la fibro. sont plus fatiguées au réveil qu’au coucher. Cette raideur matinale est due à un sommeil non-réparateur, car faire une nuit complète est impossible. Avoir des troubles su sommeil quand on est atteint de fibromyalgie, fait partie du quotidien.

Il existe énormément d’autres symptômes, qui malheureusement, compliquent le diagnostic :

Côlon irritable, Phénomène de Raynaud, céphalées, gonflement subjectif, paresthésies,
Jambes sans repos, dysménorrhées, acouphènes, impuissance fonctionnelle, et troubles psychologiques (anxiété).

L’inactivité ou le surmenage, troubles hormonaux, troubles du système nerveux, troubles de l’humeur. Des événements peuvent aussi être la cause de la maladie, comme des traumatismes, des chocs, des événements pendant l’enfance qui engendrent un stress constant à l’âge adulte.

La difficulté de concentration et des troubles de la mémoire peuvent aussi se joindre aux autres symptômes primaires de la fibromyalgie.

Pourquoi ne la connais tu pas ?

Cette maladie est reconnu au niveau international depuis 1992. C’est l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui reconnait le syndrome. Syndrome qui avait déjà été observé par deux canadiens : Smythe et Moldofsky, en 1977. Ils créent le terme de « fibromyalgia » pour désigner une entité clinique qui regroupe : l’existence de points douloureux à la pression, et la coexistence de fatigue et de troubles du sommeil.

Outre Atlantique, la maladie est bien reconnue, et quelques millions de personnes seraient touchées. On compterait près de cinq à six millions de personnes rien qu’aux Etats-Unis. Et près de un million au Canada.

Sauf que dans l’Hexagone, bien que la maladie soit reconnue à l’international, les médecins, pour la plupart, n’y croient pas ! Ils mettent la plupart du temps des facteurs psychologiques sur le devant de la scène, sans prendre en compte le physique. Bien que le stress peut intensifier cette maladie, car il est notre pire ennemi. Prendre des psychotropes n’arrangera en rien la situation.

Dans tous les cas, on enregistre que 80% des patients, sont des femmes.

Je peux le certifier, car ils en ont prescrit à ma mère et la situation ne s’est pas du tout arrangée. Au contraire, elle a même empirée à cause de ces foutus médocs.

Une maladie qui pourrie la vie

Dans les cas fibromyalgiques, on parle souvent de forte anxiété. Un stress environnemental, (famille, boulot, amis), qui serait constant. De ce fait, beaucoup de médecins disent que les douleurs sont existentielles et que le “vrai problème”, viendrait du stress persistant de la personne.

Foutaises ! Si les personnes fibro. sont pour la plupart anxieuses, c’est parce qu’elles en ont marre de souffrir. Et qu’elles ont peur de ne pas voir le bout de cette maladie.

De plus, et là je vais reprendre pour exemple le cas de ma mère. Les personnes atteintes de fibromyalgie ne sont pas forcément « marquées » par la maladie. La fibro. ne va pas systématiquement se voir sur leurs visages.

Dans notre entourage, beaucoup pensent que ma mère ne souffre pas comme elle le prétend. Pourtant, je l’entend pousser des cris de douleur, que ce soit de jour comme de nuit. Bien qu’elle ait d’autres problèmes de santé à côté, notamment un dos complètement bousillé à cause de nombreux efforts, ma mère est de nature anxieuse. Sauf que cette anxiété c’est littéralement décuplée ces trois dernières années. Au même moment où les « inflammations » sont apparues.

À ce qui parait, la fibromyalgie n’entraîne pas de complications graves, mais elle est très éprouvante. Elle peut notamment empêcher la personne atteinte d’accomplir des activités quotidiennes banales ou même d’avoir un travail à temps plein.

Ma mère est une guerrière, vraiment. Elle travaillait plus dix heures par jour, à plein effort sans trop de difficultés, (elle est agricultrice). Maintenant ? Ce serait un miracle si elle pouvait enchaîner ne serait que deux heures de boulot, sans devoir s’allonger, car trop fatiguée, et corps trop douloureux.


Causes connues de la fibromyalgie

Je ne suis pas médecin. Juste un passionné de bien-être qui a décidé d’en faire son métier. Je vais donc te parler de mes recherches, et de mon vécu en lien avec cette maladie.

Les causes de la maladie sont encore floues. Il y a beau y avoir un lien avec les muscles et les articulations, aucune lésion sur ces derniers n’a été détectées pendant les recherches.

Le facteur génétique a souvent était mis sur le devant de la scène, mais rien de concret ne ressort à ce sujet.

Voici des causes que j’ai pu relever et qui se montrent très plausibles, même mixées :

Épuisement de “l’axe du stress” :

Il y a sûrement chez les personnes prédisposées, une succession de 2 éléments très importants :

Pendant l’enfance, un événement très émotionnellement éprouvant, un stress puissant.

À l’âge adulte, sur ce terrain prédisposé, généralement entre 30 et 50 ans, à l’occasion d’un nouveau stress, la personne bascule dans la fibromyalgie.

Le premier événement ayant grandement fragilisé l’axe du stress, (l’axe hypothalamus-hypophyso-surrénalien, qui va du cerveau au bas de notre buste), le second n’a plus qu’à finir le travail.

Diminution du seuil de perception de la douleur :

Les personnes atteintes de fibromyalgie ressentent davantage la douleur que les autres. En d’autres termes, leur système nerveux répond de façon anormale aux stimulis extérieurs. Une légère pression suffit à déclencher un message de “douleur”. Cette plus grande sensibilité à la douleur serait liée au dysfonctionnement de certaines zones du cerveau, et à des anomalies de la transmission des messages nerveux.

Anomalies physiologiques du système nerveux :

Plusieurs études ont montré une diminution des taux de neurotransmetteurs chez les personnes atteintes de fibromyalgie. De même, des anomalies hormonales (concernant l’hypophyse et le thalamus, dans le cerveau) ont été décrites chez les patients fibromyalgiques.

Un trouble métabolique de la substance P augmenterait la sensibilité à la douleur. Son association avec le stress, l’anxiété et la dépression est aussi connue. La substance P est un neurotransmetteur qui régule l’humeur et la douleur corporelle.

Événements extérieurs :

Dans de nombreux cas, un traumatisme physique, comme un accident, est impliqué dans le déclenchement de la fibromyalgie. Les accidents de voiture causant un “coup du lapin”, c’est-à-dire un traumatisme des vertèbres cervicales, sont souvent montrés du doigt. Des traumatismes émotionnels peuvent aussi être en cause, mais ils ne concernent pas tous les cas de fibromyalgie. C’est le cas des agressions sexuels ou de la violence survenue tôt dans la vie.

Fibromyalgie et profil psychologique :

De nombreuses études montrent un lien fort entre la fibromyalgie, l’anxiété et la dépression, qui sont présentes dans un tiers des cas environ. Les troubles anxieux sont souvent présents avant l’apparition des douleurs (3/4 des patients), tandis que la dépression apparaît le plus souvent après le début de la fibromyalgie. Cette attitude a tendance à amplifier l’intensité de la douleur, le sentiment d’impuissance et de détresse. De plus, les syndromes dépressifs contribuent à intensifier la douleur. S’ensuit alors un cercle vicieux qui rend encore plus difficile la “guérison”.

Un manque chronique de sommeil réparateur. Il se peut que le mauvais sommeil ne soit pas seulement un symptôme, mais aussi une cause de la fibromyalgie !

Il faut noter qu’une dépression chronique finit naturellement par entraîner des douleurs et qu’une douleur chronique finit par entraîner une dépression. D’où un lien entre les deux syndromes fibromyalgique et dépressif …

Cause peu connue mais réelle de fibromyalgie

Un déficit, déséquilibre nutritionnel !

Et oui ! Aujourd’hui, nos aliments, surtout nos fruits et légumes sont dépourvus de nutriments. Notre alimentation est devenue bas de gamme. Je parle de nos aliments « vide » ici.

De ce fait, nous ne mangeons quasiment plus de vitamines et minéraux. Comment veux tu que notre corps fonctionne sans eux ? Bah il ne fonctionne plus du tout correctement. Il pète un câble et se met à fonctionner de manière déficitaire.

Les nutriments agissent activement aussi sur le cerveau et tout ce qui y est lié. Comme notre humeur, notre anxiété et notre stress.

Si nous sommes en manque de nutriments, notre corps fatigue, notre mental s’écroule, et la négativité des maladies apparaît.

Une solution ?

À moins de tomber sur un spécialiste qui reconnait la maladie, être diagnostiqué(e) fibromyalgique est déjà une épreuve en France.

Personnellement, après une multitude d’examens médicaux et d’entretiens avec différents professionnels, ma mère n’a clairement pas était aidée. Je ne veux pas du tout décourager, toi qui me lis ou ton entourage. Au contraire, je veux te prévenir que cette maladie existe bien mais qu’en France, peu de professionnels de la santé la reconnaissent. Donc ne t’avoue surtout pas vaincu, si toi ou l’un de tes proches ne s’en sors pas avec ses médecins.

C’est un autre sujet mais notre santé est devenue un business. Perdre du temps avec une maladie trop compliquée à reconnaître et à traiter ne rapporte pas assez pour ceux qui sont censées nous soigner. Ils vont donc préférer envoyer les fibromyalgiques vers des centres anti-douleur, ou autre conneries pour les shooter aux médocs et ne pas s’embêter.

(Les douleurs de ma mère étaient tellement intenses, qu’un centre anti-douleur, sans trop chercher, lui à prescrit de la kétamine ! C’est de la cam ! )

Si tu es tombé(e) sur un médecin qui reconnait la fibro, et qui t’a prescrit des psychotropes, tu n’es pas plus avancé(e) non plus …

Les psychotropes utilisés comprennent des anticonvulsivants, qui ont une bonne efficacité sur la diminution des douleurs chroniques. Mais qui n’agissent pas sur les douleurs aiguës. Les antidépresseurs, sont peut être utiles, même en l’absence de dépression avérée, par leur action sur les neuromédiateurs (sérotonine, adrénaline).

Attention, pour ces deux types de médicament, les effets secondaires sont importants, et tous les antidépresseurs ne sont pas efficaces sur la douleur. Loin de là ! Sur le long terme ça va même « bouffer » le cerveau.

Savais tu que la France est l’un des pays qui consomme le plus de psychotropes au monde ?

Personnellement ça me fait froid dans le dos. De savoir que tellement de personnes consomment ces merdes parce qu’elles ne sont pas biens dans leur vie.

Alternatives ?

Les médecines douces, alternatives, sont plus intéressantes pour le bien-être, mais demande de la persévérance pour en retirer des bienfaits.

La kinésithérapie, de manière régulière. L’activité physique, de manière dosée et progressive. Les étirements et le stretching sont intéressants.

L’hydrothérapie en eau chaude permet souvent d’accompagner et d’améliorer la reprise d’une activité physique.

Les techniques de relaxation pour prendre en charge l’anxiété : sophrologie, yoga, méditation, etc …

La fibromyalgie n’entraîne pas de complications graves, mais elle est très éprouvante. Elle peut notamment empêcher la personne atteinte d’accomplir des activités quotidiennes banales ou même d’avoir un travail à temps plein. On considère que l’altération de la qualité de vie et tout aussi important que les douleurs qu’elle engendre.

Au quotidien, les personnes atteintes de fibromyalgie doivent adapter chaque journée à leurs capacités réelles pour que la maladie ne gâche pas leur journée.

Il existe des conseils et des recommandations pour mieux vivre la maladie : faire du sport, favoriser les aliments anti-inflammatoires, faire des cures de compléments alimentaires, de la réflexologie plantaire, pratiquer des exercices dans une piscine chauffée …

Voyons ensemble, ce que je moi je propose.

Ma solution

Je ne suis pas là pour vendre du rêve. Je parle de cas concrets, de vérité. De ce que je vois, et de ce que ressentent les personnes que j’aide.

Plus haut je t’ai parlé de notre nourriture qui est « vide » de nutriments. Sans nutriment, nous ne sommes qu’une carcasse épuisée. On a besoin quotidiennement de vitamines et de minéraux de qualité. Sauf, qu’il est aujourd’hui difficile de les trouver dans nos supermarchés. Car l’industrie agro-alimentaire a tout misé sur la quantité et non la qualité. Et maintenant, on en paie le prix fort.

Voilà ce que je propose :

Le LifePak

C’est quoi ?

Ton avenir si tu te sens mal. C’est deux compléments alimentaires, l’un à base de vitamines et de minéraux. l’autre à base d’huile de poisson, (krill). Un vrai cocktail de vitalité.

C’est eux que j’ai recommandé à ma mère. Et c’est eux qui améliore son quotidien. Avec moins de brûlures et plus d’énergies. Pourquoi ?

Le LifePak va apporter les nutriments essentiels au bon fonctionnement du corps. Et agir sur neufs fonctions principales de celui-ci :

9 bienfaits du lifepak

Le ressenti est tout simplement incroyable. Je ne suis pas fibro. mais je le consomme tout de même au quotidien. Et j’ai une pêche d’enfer ! Tout le bien-être corporel semble décupler grâce à lui.

Le Marine Omega, va quand à lui agir sur le cerveau. Il va agir contre le stress, améliorer le sommeil. Mais surtout, il va diminuer les inflammations dans le corps. Ce n’est pas de la simple huile de poisson. C’est du krill. Un poisson qui a de la haute teneur en nutriments ! Son effet anti-inflammatoire est très performant et agis rapidement.

Pris ensemble, le Marine Omega va multiplier par quatre les bienfaits du LifePak. Ses molécules vont fusionner avec celles du LifePak, pour donner un maximum de bienfaits à l’organisme.

Je te laisse cliquer sur chacun des produits pour en lire les détails. Et venir vers moi via mes différents réseaux sociaux pour que l’on discute tout simplement de ta situation.

Si tu souhaites sortir de cette situation, si tu es fibromyalgique, je suis là. Ou, si tu connais quelqu’un qui est atteint de cette foutue maladie, dirige le vers moi.

Si tu souhaites retrouver ce bien-être, je peux t’aider. C’est mon objectif, aider le plus de personnes à être bien, tout simplement.